Login
Léa 8ans élève de CE2

Difficulté à grandir, à se socialiser, énurésie, peur du manque, dans le paraître, culpabilité, comparaison entre enfants de la fratrie..

 

Léa est une petite fille enjouée, soucieuse de son apparence, « jolie comme un coeur ! ».


La maîtresse dit qu'elle n'en fait qu'à sa tête, que le travail ne correspond jamais à ce qui est demandé, qu'elle ne sait pas expliciter ce qu'elle fait. L'enseignante ne sait pas comment cerner cette enfant pour pouvoir l'aider. Elle rencontre des difficultés avec les autres enfants, il y a toujours des histoires avec Léa...

 

Les parents de Léa travaillent dans le commerce et sont très occupés. Léa a un petit frère Bastien 5 ans. C'est la soeur de la maman qui récupère les enfants après la classe et fait faire les devoirs à Léa. Ils trouvent que Léa est pénible, qu'elle a toujours besoin qu'on s'occupe d'elle. Ils aimeraient qu'elle grandisse pour être plus autonome. Et surtout, elle fait encore pipi au lit alors que Bastien est propre.

 

Quand nous nous rencontrons, Léa a envie de dessiner mais ne sait pas quoi faire. Elle fait souvent des coeurs, des fleurs, des décorations pour faire joli. Elle prend le temps de tout colorier.
Elle manque d'imagination, se contentant de remplir le vide avec de la couleur. Elle répète souvent « j'ai fait une faute », tente de gommer, demande si c'est joli !
Elle reste attachée au paraître et a du mal à se lancer dans un projet même pour jouer...

 

Avec de la pâte à modeler, elle va construire des personnages à qui elle fera vivre toutes sortes d'aventures qui ressemblent beaucoup à ce qu'elle vit :

  • exclusion par la meneuse des filles de la classe qui commande de ne plus jouer avec elle,
  • humiliation de la part du petit frère préféré des parents « t'es trop nulle ! »,
  • peur de l'abandon des parents quand ils sont absents.

 

Elle invente une fée (qui porte le prénom de sa tata !) qui va régler tous ses problèmes avec sa baguette magique.
Nous faisons jouer tous les personnages et peu à peu les noeuds se démêlent au fil des histoires inventées.

 

En classe, elle est maintenant assise près d'une élève qui deviendra son amie. Elle a compris qu'elle ne pouvait pas être aimée de tous les enfants et qu'avoir une bonne copine sur qui compter, c'était une chance.
Cette réassurance affective lui permet de reprendre confiance en elle et en ses capacités. Elle est plus attentive aux demandes scolaires, elle sort de sa bulle ! Elle a encore du mal à travailler seule mais la maîtresse va être vigilante à encourager l'autonomie chez Léa.

 

A la maison, les parents ont du mal à changer le regard sur leur fille qu'ils trouvent toujours pénible par rapport au petit frère Bastien qui donne entière satisfaction. Au cours de l'entretien, la maman dira qu'elle ne s'aimait pas enfant et avait l'impression que ses parents préféraient sa soeur (la tata- fée). Léa lui fait revivre des émotions désagréables  et elle préfère la laisser aux bons soins de sa soeur.


Ayant pris conscience de cette blessure d'enfance, elle comprend qu'elle fait porter à Léa quelque chose qui ne lui appartient pas !.... Là aussi, le noeud va se démêler doucement par la parole libérée.
La maman va pouvoir se réconcilier avec sa fille en faisant la paix avec la petite fille qu'elle a été elle-même...


Avant de nous séparer les parents me signalent que Léa ne souffre plus d'énurésie et que cette amélioration a bien apaisé les rapports familiaux.

 

Léa a eu du mal à  accepter l'arrêt des séances, elle disait « tu es gentille ! » et avait encore peur de continuer son chemin sans cet espace rien que pour elle ! C'est à elle maintenant de faire face à ce manque  pour pouvoir grandir aidée par l'estime de soi retrouvée et l'assurance de pouvoir compter sur ceux qu'elle aime !....

 
Quelles difficultés ? Qui suis-je ? Témoignages Contact Présentation Ma démarche